>> ACCUEIL | J.O. N° 6561 du SAMEDI 18 DECEMBRE 2010


MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION  

Arrêté ministériel n° 7507 MSP DS-DSR en date du 24 août 2010

Arrêté ministériel n° 7507 MSP DS-DSR en date du 24 août 2010 portant création et organisation du Programme dénommé « Bajenu Gox ».

Article premier. - Il est créé au sein du Ministère de la Santé et de la Prévention un Programme dénommé « Bajenu Gox ».

Art. 2. - Le Programme « Bajenu Gox » est un programme communautaire pour la promotion de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. Il couvre l’ensemble du territoir national.

Art. 3. - Le Programme « Bajenu Gox » a pour but de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle, néo natale et infanto juvénile en vue de l’atteinte des objectifs du millénaire pour le Développement 4, 5 et 6.
Art. 4. - Dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme, les « Bajenu Gox » ont pour missions :

avant l’accouchement :

- d’identifier et suivre la femme enceinte dans son quartier ou village de responsabilité ;

- de motiver le conjoint à accompagner son épouse en consultation prénatale (CPN) ;

- de prévenir la transmission mère-enfant du VIH/SIDA ;

- d’accompagner, si possible la femme lors des CPN ;

- d’inciter les femmes à utiliser les moustiquaires imprégnées ;

- de conseiller la femme et son entourage pour une hygiène de vie saine à domicile et adapter à sa grosesse ;

- de préparer à la mise au sein précose, à l’allaitement maternel exclusif (AME), aux bonnes pratiques de l’allaitement et à la planification familiale.

Après l’accouchement :

- de s’assurer que la mère a pris son vaccin antitétanique ;

- d’encourager l’allaitement maternel exclusif ;

- de toujours s’assurer de la présence ou non de saignements ,

- de sensibiliser pour le recours à la Planification Familiale ;

- d’encourager la mère à respecter les rendez-vous pour les vistes postnatales.

Art. 5. - Les critères de séléction des « Bajenu Gox » sont :

- être résidente dans la localité ;

- être femme leader ou membre d’un groupement reconnu de femmes ;

- être motivée et avoir du temps à consacrer volontairement au programme ,

- avoir les capacités de communiquer clairement et de façon persuasive ;

- être favorable à la promotion de la santé de la reproduction ;

- s’engager à assister les femmes enceintes, les nouveaux nés et les enfants de moins de 5 ans dans la recherche de soins de santé.

 

Art. 6. - Le Programme est administré par une unité de coordination aux niveaux central, régional et district.

Art. 7. - Il est créé un comité local au niveau de chaque arrondissement. Ce comité local est chargé de la coordination et du suivi des activités du programme au niveau local.

Le comité est composé ainsi qu’il suit :

Président :

Le Sous-Préfet de l’Arrondissement

Rapporteur :

L’Infirmier Chef de poste du chef lieu d’Arrondissement

Membres :
- les Députés et/ou Sénateurs de la zone ;

- le Chef du centre d’expansion rurale ;

- les infirmiers Chef de poste ;

- les Maires ;

- les présidents de Conseil rural ,

- les présidents de commissions santé des conseils ruraux ou municipaux ;

- les présidents des comités de santé des postes de santé ;

- les présidents locales des organisations de femmes.

Il se réunit tous les mois sur convocation de son Président.

Le Comité local doit :

- mener des activités de plaidoyer pour une bonne adhésion des acteurs locaux au programme ;

- suivre régulièrement le niveau de réalisation des activités ;

- informer le comité départemental des problèmes rencontrés.

Art. 8. - Il est créé un comité départemental au niveau de chaque département. Le comité départemental, qui est chargé de la coordination et du suivi des activités du programme au niveau des districts, est composé ainsi qu’il suit :

Président :

Le Préfet du Département.

Rapporteur :

Le médecin chef du district.

Membres :

- les médecins chefs de district et leurs équipes cadres ;

- le Chef du Service de Déveleoppement communautaire ;

- le Chef de Service Départemental de la Jeunesse ;

- les présidentes départementales des organisations des femmes ;

- les présidents de Conseil rural ;

- les Maires de Commune d’arrondissement ;

- les présidents de Comité de santé des districts.

Le Comité se réunit tous les trois mois sur convocation de son Président pour :

- mesurer le niveau d’engagement des leaders locaux ;

- valider le choix des « Bajenu Gox » sur la base des critères retenus ;

- proposer des critères de motivation des « Bajenu Gox » ;

- transmettre le rapport trimestriel d’activités au comité régional.

Art. 9. - Il est créé un comité régional au niveau de chaque région, Le comité régional est chargé de la coordination et du suivi des activités du programme au niveau régional.

Sa composition est la suivante :

Président :

Le Gouverneur de la région.

Rapporteur :

Le médecin chef de région.

Membres :

- le Président de Conseil régional ;

- le Directeur de l’Hôpital régional ;

- le Chef du Service régional du Déveleoppement communautaire ;

- le Chef de Service régional de la Jeunesse ;

- l’Inspecteur d’Académie ;

- les Députés et/ou Sénateurs de la région ;

- les présidentes régionales des organisations de femmes.

Le Comité se réunit tous les trois mois sur convocation de son Président.

Le Comité régional doit :

- mener un plaidoyer en faveur du programme « Bajenu Gox » ;

- transmettre régulièrement le rapport trimestriel d’activités au comité national.

Art. 10. - Le Comité national, présidé par le Ministre de la Santé et de la Prévention, est chargé de coordonner et d’impulser la mise en plase et le
suivi du programme. Ce comité est composé ainsi qu’il suit :

Président :

Le Ministre de la Santé et de la Prévention.

Vice-Président :

Le Directeur de la Santé.

Rapporteur :

Le Chef de la Division de la Santé de la Reproduction.

Membres :

- le Conseiller technique n° 1 du Ministre de la Santé et de la Prévention ;

- le Conseiller technique chargé de la mère et de l’enfant ;

- le Coordonnateur de la Cellule d’Appui et de Suivi du Programme National de Développement Sanitaire ;

- le Directeur des Ressources Humaines ;

- le Directeur de l’Administration général et de l’Equipement ;

- le Chef de la Division des Soins de Santé Primaires ;

- le Chef de la Division de l’Alimentation, de la Nutrition et de la Survie de l’Enfant ;

- le Chef de la Division des Etudes et de la Recherche ;

- le Coordonnateur de la Cellule d’Appui au financement de la Santé et au Partenariat ;

- le Chef du Service National de l’Information Sanitaire ;

- le Chef du Service National de l’Education et de l’Information pour la Santé ;

- le représentant de l’Agence de l’Informatique de l’Etat ;

- le représentant de l’Union des associations des élus locaux ;

- le Coordonnateur du réseau des Parlementaires pour la Population et le Développement ;

- les réprésentants des Partenaires au Développement ;

- le représentant de l’Association Sénégalaise des Gynécologues Obstétriciens ;

- le représentant de l’Association des Sages Femmes d’Etat ;

- le représentant de l’Association des Infirmiers d’Etat ;

- le représentant des Réseaux de Journalistes ;

- le représentant du Ministre en charge de la Famille

- le représentant du Ministère en charge de la Jeunesse ;

- le représentant du Ministère en charge des Collectivités locales ;

- le représentant du Ministère en charge de l’Education ;

- le représentant des Organisations non Gouvernementales Partenaires ;

- le représentant des Partenaires Sociaux.

Le Comité national se réunit tous les six mois sur convocation de son Président. Il tient des réunions de coordination semestrielles et une annuelle sur l’état d’avancement du programme.

Le Comité national a pour rôle de :

- mobiliser des ressources nécessaires à la mise en oeuvre du programme ;

- appuyer la promotion du partenariat ;

- mettre en place un prix du Chef de l’Etat pour les « Bajenu Gox » méritantes.

Art. 11. - Il est créé un Comité restreint au sein du comité national. Ce comité restreint est composé ainsi qu’il suit :

Président :

Le Chef de la Division de la Santé de la Reproduction.

Ropporteur :

Le point focal du Programme « Bajenu Gox ».

Membres :

- le Chef de la Division des Soins de Santé Primaires ;

- le Chef de la Division Alimentation Nutrition et Survie de l’Enfant ;

- le Chef de la Division de l’Immunisation ;

- le Chef de la Division des Etudes et de la Recherche ;

- le Chef du Service National de l’Information Sanitaire ;

- le Chef du Service National de l’Education et de l’Information pour la Santé ;

- le Chef de la Division de Lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles ;

- le Coordonnateur du Programme National de Lutte contre la Paludisme ;

- les représentants des Partenaires au Développement.

Le Comité restreint a pour rôle de :

- élaborer un plan stratégique d’intervention ;

- élaborer un plan de communication en santé de la reproduction ;

- élaborer et valider un curriculum de formation ;

- définir un paquet minimal d’activités de la « Bajenu Gox » ;

- proposer des formes de motivations des « Bajenu Gox » ;

- assurer des supervisions semestrielles sur le terrain ;

- tenir des réunions de coordination trimestrielles ;

- assurer une évaluation annuelle du programme ;

- procéder à la capitalisation et au passage à l’échelle ;

- apporter tout autre appui technique aux régions et districts.

Art. 12. - Les « Bajenu Gox » sont organisées en réseau dans les Communautés rurales, les Communes, les Départements et Régions, Chaque « Bajenu
Gox » couvre environ 1.000 habitants soit 100 ménages. Ainsi la Bajenu Gox est amenée à parrainer annuellement 230 femmes en âge de reproduction, 39 femmes enceintes et 191 enfants de moins de 5 ans.

Art. 13. - Les « Bajenu Gox » sont désignées au cours d’une assemblée générale des femmes du village ou du quartier selon les critères de choix définis plus haut.
Cette instance est présidée par le Médecin Chef de Région ou son représentant dans la Commune, le Médecin Chef de District ou l’Infirmier Chef de Poste, en présence des représentants du Service du Développement Communautaire.
La liste des « Bajenu Gox » de chaque collectivité est soumise à la validation du Comité local présidé par le Sous Préfet.

Art. 14. - Les manuels de procédures et les outils de gestion du programme sont élaborés et validés par le Comité national du Programme « Bajenu Gox ».

Art. 15. - Le présent arrêté sera enregistré, publié et communiqué partout où besoin sera.