>> ACCUEIL | J.O. N° 6069 du samedi 19 octobre 2002


MINISTERE DE LA JEUNESSE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE  

ARRETE MINISTERIEL n° 3319 MJ-EHP en date du 17 mai 2002 portant création de la Cellule de Coordination du Programme de Reboisement villageois (CPRV).

Article premier. - Dénomination et domiciliation
Il est créé au sein du Ministère de la Jeunesse, de l’Environnement et de l’Hygiène publique, une structure ci-après dénommée : « Cellule de Coordination du Programme de Reboisement villageois » en abrégé (CPRV).

Art 2. - Mission de la Cellule
La mission de la CPRV s’inscrit dans le cadre des grandes orientations de politique forestière contenue dans le plan de développement économique et social. La CPRV a pour mission de réaliser les objectifs du programme de Reboisement villageois et qui se situent à deux niveaux ; à savoir le niveau stratégique et le niveau opérationnel.
L’objectif stratégique du programme est d’apporter une contribution à la lutte contre la désertification et la dégradation des terres dans les parties les plus touchées du pays tout en assurant le mieux être des populations locales.

Les objectifs opérationnels du programme se résument ainsi qu’il suit :

-  renforcer les capacités techniques des populations locales dans le cadre de la gestion des ressources naturelles ;

-  augmenter les revenus des populations par la création d’emplois saisonniers pour les groupements de jeunes, de femmes des sites sélectionnés ;

-  stabiliser des terroirs villageois par la réhabilitation du couvert végétal.

Art 3.- Attributions de la Cellule

La CPRV a pour attributions de :

1.- planifier et de coordonner les activités relatives aux opérations de mise en place des bois de village, des ceintures périurbaines, des brise-vent et des plantations le long des axes routiers et sur les berges.

2.- impulser la prise en compte du Programme de Reboisement villageois dans les plans de développement locaux, régionaux et nationaux pour l’atteinte des objectifs opérationnels afin de permettre une meilleure application des transferts de compétences en matière de gestion des ressources naturelles ;

3.- assurer le suivi des activités initiées dans le cadre d’une gestion intégrée des terroirs villageois avec une responsabilisation des populations et en étroite collaboration avec les services décentralisés des directions techniques concernées ;

4.- soutenir et encourager toutes les autres activités qui concourent à une gestion durable et participative des ressources naturelles.

Art. 4.- Organisation de la Cellule

La Cellule de Coordination du Programme de Reboisement villageois « CPRV » est une structure rattachée au Cabinet du Ministère de la Jeunesse, de l’Environnement et de l’Hygiène publique. Elle est dirigée par un coordonnateur national nommé par arrêté du Ministre.

Le Coordonnateur est assisté de deux experts en environnement et en communication également nommés par le Ministre de la Jeunesse, de l’Environnement et de l’Hygiène publique, ainsi que d’un personnel d’appui.

Art. 5.- Articulation au niveau de la base

1. La CPRV s’appuiera sur les services déconcentrés des directions techniques concernées pour la mise en œuvre du Programme de Reboisement villageois et en relation avec les ONG, les groupements (villageois, de femmes, de jeunes), les collectivités locales de la zone d’intervention du Programme.

2. La cellule servira de cadre de coordination et de suivi de la mise en œuvre sur le terrain des volets forestiers et environnementaux des différentes structures qui évoluent dans la zone.

Art. 6.- Moyens de fonctionnement de la Cellule
Outre le personnel technique et d’appui, la CPRV sera dotée de moyens financiers et logistiques nécessaires à son bon fonctionnement. Les sources de financement sont constituées par :

-  un fonds d’appui de l’Etat dans le cadre du Plan triennal d’Investissements publics (PTIP).

-  une inscription annuelle sur les fonds spéciaux du département publique dont le montant sera fixé annuellement pour chaque fonds par le Ministre de la Jeunesse, de l’Environnement et de l’Hygiène publique.

Ce fonds sera destiné :

-  aux dépenses permanentes et de fonctionnement de la Cellule (eau, électricité, téléphone, carburant, réparations diverses, fournitures de bureau, etc.) ;

-  aux travaux de réfection des locaux de la CPRV et aux achats de petits matériels nécessaires aux activités de terrain (reboisement, lutte contre les feux de brousse, mise en défens, etc.) ;

-  Toutes autres ressources.
Un budget annuel sera élaboré pour l’utilisation desdites ressources.

Art. 7.- Le présent arrêté prend effet à partir de sa date de signature.