>> ACCUEIL | J.O. N° 7127 du jeudi 04 octobre 2018


PRIMATURE  

Arrêté primatoral n°021671 en date du 03 octobre 2018

LE PREMIER MINISTRE

Vu la Constitution
Vu le décret n02011-1704 du 06 octobre 2011 portant création de l’Ecole nationale d’Administration (ENA) et fixant ses règles d’organisation et de fonctionnement, modifié
Vu le décret 11 0 2013-335 du 13 mars 2013 portant nomination du Directeur général de l’Ecole nationale d’Administration ,
Vu le décret 11 0 2014-1472 du 12 novembre 2014 portant régime financier et comptable des établissements publics, des agences et autres structures administratives similaires ou assimilées ,
Vu le décret 11 02015-388 du 20 mars 2015 abrogeant et remplaçant l’article 45 du décret n 02011-1704 du 06 octobre 2011 portant création de l’Ecole nationale d’Administration (ENA) et fixant ses règles d’organisation et de fonctionnement ,
Vu le décret n 02017-1531 du 6 septembre 2017 portant nomination du Premier Ministre ,
Vu le décret n 0 2017-1533 du 7 septembre 2017 fixant la composition du Gouvernement ;
Vu le décret 1102017-1546 du 8 septembre 2017 portant répartition des services de l’Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères, modifié ,
vu la lettre confidentielle lettre confidentielle n 0000425/PM/SGG/DAGE/DRHAS du 23 juillet 2018 portant notification d’un quota de recrutement ,
Vu Le procès-verbal de la réunion du Conseil d’Orientation pédagogique et scientifique du 5 septembre 2018

Sur proposition du Directeur général de l’Ecole nationale d’Administration (ENA).

ARRETE

ARTICLE PREMIER : En application de l’article 36 du décret 2011-1704 du 06 octobre 2011 susvisé, les programmes des épreuves des concours d’entrée à l’Ecole nationale d’Administration (ENA), session de 2018, sont fixés ainsi qu’il suit :

l- CYCLE A

1-1 CONCOURS DIRECT

Les épreuves du concours direct du cycle A comprennent .

• une épreuve de présélection,
• trois épreuves d’admissibilité et
• deux épreuves d’admission.

1.1.1. L’épreuve de présélection est un test psychotechnique d’une durée maximale de deux heures.

1.1.2. Les épreuves d’admissibilité sont une épreuve de culture générale, durée 4 heures, coefficient 1, portant sur :

• droits de l’homme, libertés publiques en Afrique et dans le monde : démocratie politique et démocratie sociale ; liberté d’opinion ; liberté d’expression ; laïcité
• Gestion des politiques publiques
• Santé et relations internationales mécanismes de prévention, de gestion et de résolution des conflits
• la sécurité alimentaire
• la mondialisation secteur informel et développement en Afrique environnement et développement durable genre et développement santé et développement
• paix et développement
• Tourisme et développement francophonie et développement intégration sous régionale, régionale, africaine développement territorial et territorialisation des politiques publiques démocratie et développement
• le terrorisme une épreuve de droit public, durée 4 heures, coefficient 2, portant sur .
Droit constitutionnel
• les notions de base du droit constitutionnel
• les principes fondamentaux du droit constitutionnel
Droit administratif
A - organisation de l’administration
• déconcentration et décentralisation les structures administratives décentralisées ,
• les structures administratives déconcentrées.

B- L ’action de l’administration
• le service public
• la police administrative
• les actes administratifs unilatéraux
• les actes administratifs bilatéraux ,
• la responsabilité de l’administration.

Droit de la Fonction publique

• problèmes généraux de la fonction publique : statut, recrutement, obligations et droits des agents de l’Etat, responsabilité, procédures de participation et de consultation
• fonction publique locale.

Droit des collectivités locales

• administration et gestion des collectivités locales
• compétences des collectivités locales
• organes d’assistance aux collectivités locales
• finances locales
• planification locale

une épreuve d’économie politique ou de gestion publique, durée 4 heures, coefficient 2, portant sur.

Economie politique économie africaine économie du développement
• économie de l’environnement économie internationale économie monétaire économie régionale économie du travail finances publiques politique économique
Gestion publique
• la bonne gouvernance les mécanismes de financement du développement
• modernisation de l’Administration les agences au Sénégal partenariat secteur public secteur privé

• gestion des entreprises publiques : politique générale et organisation // gestion comptable et financière Il gestion commerciale // gestion des ressources humaines
• institutions administratives comparées : la qualité du service public // la réforme de l’Etat //
• l’organisation politique, administrative et judiciaire au Sénégal.

1 .1 .3. Les épreuves d’admission sont .

une épreuve de synthèse sur le programme des épreuves d’admissibilité ci-dessus, durée 4 heures, coefficient 2.
un entretien avec le jury, portant sur un sujet tiré au sort relatif à l’une des matières d’admissibilité. Cet entretien vise à apprécier les connaissances du candidat, sa motivation, sa psychologie et son comportement. Cette épreuve comprend une préparation de 30 minutes, suivie d’un exposé de 10 minutes, puis d’une interrogation de 15 minutes , coefficient 3.

1-2 CONCOURS PROFESSIONNEL

Les épreuves des concours professionnels du cycle A comprennent .

quatre épreuves d’admissibilité et
deux épreuves d’admission.

_ 1.2.1. Les épreuves d’admissibilité sont .

une épreuve de culture générale, durée 4 heures, coefficient 1, portant sur .
droits de l’homme, libertés publiques en Afrique et dans le monde : démocratie politique et démocratie sociale ; liberté d’opinion ; liberté d’expression ; laïcité les plans stratégiques de développement santé et relations internationales mécanismes de prévention, de gestion et de résolution des conflits la sécurité alimentaire la mondialisation
secteur informel et développement en Afrique
environnement et développement durable
genre et développement
santé et développement paix et développement tourisme et développement francophonie et développement intégration sous régionale, régionale
développement territorial et territorialisation des politiques publiques
démocratie et développement
le terrorisme
une épreuve de droit public, durée 4 heures, coefficient 1, portant sur .

Droit constitutionnel
les notions de base du droit constitutionnel
les principes fondamentaux du droit constitutionnel

Droit administratif

A - organisation de l’administration
• déconcentration et décentralisation
• les structures administratives décentralisées
• les structures administratives déconcentrées.

B- L ’action de l’administration le service public la police administrative les actes administratifs unilatéraux , • les actes administratifs bilatéraux la responsabilité de l’administration.

Droit de la Fonction publique

• problèmes généraux de la fonction publique : statut, recrutement, obligations et droits des agents de l’Etat, responsabilité, procédures de participation et de consultation
• fonction publique locale.
Droit des collectivités locales administration et gestion des collectivités locales compétences des collectivités locales organes d’assistance aux collectivités locales finances locales planification locale
• coopération décentralisée
une épreuve d’économie politique ou de gestion publique, durée 4 heures, coefficient 1, portant sur .
Economie politique économie africaine économie du développement économie de l’environnement économie internationale économie monétaire
• économie régionale économie du travail finances publiques
• politique économique
Gestion publique les agences au Sénégal partenariat secteur public secteur privé
• gestion des entreprises publiques : politique générale et organisation // gestion comptable et financière // gestion commerciale // gestion des ressources humaines institutions administratives comparées : la qualité du service public // la réforme de l’Etat // l’organisation politique, administrative et judiciaire au Sénégal
• les mécanismes de financement du développement une épreuve portant sur une matière de section, durée 4 heures, coefficient 2, portant sur :
Administration générale
• administration territoriale et locale, fonction publique, contrôle de légalité, police administrative maintien de l’ordre et libertés publiques, les élections au Sénégal, techniques d’aménagement du pouvoir au Sénégal, aménagement du territoire, décentralisation et développement local, organisation et contrôle de l’administration, défense civile, défense humanitaire, le domaine de l’Etat,
Diplomatie
• institutions internationales et relations internationales, relations économiques internationalisée, droit international public, droit et pratique consulaires, droit et pratiques diplomatiques, paix et sécurité en Afrique et dans le monde, diplomatie économique.

Travail et Sécurité sociale
• droit du travail, gestion des ressources humaines, normes internationales du travail, protection sociale, hygiène, santé et sécurité au travail, droit syndical, politique de l’emploi, dialogue social.
Douane
• Les évolution du code des douanes, les relations financières avec l’étranger, le cadre normatif de la facilitation des procédures douanières au Sénégal, l’adaptation des dispositif de surveillance face aux nouvelles menaces géopolitiques, les politiques sous régionales d’intégration, les règles d’origine dans le commerce international.
Enquêtes économiques
• législation économique et concurrence, les organisations communautaires de commerce, commerce et développement, théories sur la distribution, régulation du commerce, droit de la consommation, accès des produits au marché, métrologie, normalisation et qualité.
Impôts et Domaines
• fiscalité directe, fiscalité indirecte, droits d’enregistrement, domaines, recouvrement des impôts d’Etat et locaux, conventions fiscales, contentieux fiscal, législation fiscale, conservation foncière.
Trésor
• comptabilité de l’Etat, gestion financière et comptabilité des collectivités locales, recouvrement des recettes publiques, dépenses publiques, finances publiques, le secteur parapublic.

1.2.2. Les épreuves d’admission sont

une note de synthèse portant sur une deuxième matière de section, durée 4 heures, coefficient 2
un entretien avec le jury portant sur un sujet tiré au sort relatif à l’une des matières d’admissibilité. Cet entretien vise à apprécier les connaissances du candidat, sa motivation, sa psychologie et son comportement. Cette épreuve comprend une préparation de 30 minutes, suivie d’un exposé de 10 minutes, puis d’une interrogation de 15 minutes, coefficient 3.

ll- CYCLE B

2-1 CONCOURS DIRECT

Les épreuves du concours direct du cycle B comprennent .

• une épreuve de présélection,
• deux épreuves d’admissibilité et une épreuve d’admission.

2.1.1. L’épreuve de présélection consiste en un test psychotechnique, durée maximale 2 heures.

2.1.2. Les épreuves d’admissibilité consistent en un résumé de texte portant sur un sujet de culture générale ; durée 4 heures, coefficient 4.

Programme :
• autosuffisance alimentaire
• les objectifs du millénaire pour le développement (O.M.D.)
• environnement et développement durable
• religion et consolidation de la nation au Sénégal intégration sous régionale, régionale, africaine genre et développement sport et violence mondialisation
• Plan Sénégal émergent (PSE) promotion du développement local
• promotion du consommer local
• la citoyenneté bonne gouvernance modernisation de l’administration politique de l’emploi
• ONG et développement
• Tourisme et développement
• L’industrialisation responsabilité sociétale des organisations laïcité une dissertation portant sur un sujet de culture générale (sur le programme ci-dessus), durée 4 heures, coefficient 3.

2.1.3. L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury sur un sujet tiré au sort et portant sur le programme de culture générale mentionné ci-dessus.

Elle vise à apprécier les connaissances et les traits de la personnalité du candidat liés à sa psychologie, son comportement et sa motivation. Elle comprend une préparation de 30 minutes, suivie d’un exposé de 10 minutes, puis d’une interrogation de 15 minutes, coefficient 3.

2-2 CONCOURS PROFESSIONNEL

Le concours professionnel du cycle B comprend

• trois épreuves d’admissibilité et
• une épreuve d’admission.

2.21. Les épreuves d’admissibilité consistent en .

une dissertation sur un sujet de culture générale, durée 4 heures, coefficient 2, portant sur .

• genre et société
• mondialisation
• droit à la citoyenneté et libre expression du culte paix, sécurité et développement en Afrique et dans le monde

• liberté d’expression
• les plans stratégiques de développement bonne gouvernance modernisation de l’administration promotion du consommer local
• ONG et développement
• responsabilité sociétale des organisations
• secteur informel et développement en Afrique
• genre et développement Tourisme et développement l’industrialisation
• développement territorial et territorialisation des politiques publiques
• intégration sous régionale, régionale, africaine environnement et développement durable une épreuve sur un sujet de droit public ou d’économie politique, durée 4 heures, coefficient 2, portant sur Droit public
Droit constitutionnel
• les notions de base du droit constitutionnel
• les principes fondamentaux du droit constitutionnel
Droit administratif
A - Organisation de l’administration
• décentralisation et déconcentration ,
• les structures administratives déconcentrées ,
• les structures administratives décentralisées.
B- L ’action de l’administration
• le service public
• la police administrative , les actes administratifs unilatéraux , • les actes administratifs bilatéraux , la responsabilité de l’administration.
Droit de la Fonction publique
• problèmes généraux de la fonction publique : statut, recrutement, obligations et droits des agents de l’Etat, responsabilité, procédures de participation et de consultation fonction publique locale.

Droit des collectivités locales
• administration et gestion des collectivités locales compétences des collectivités locales organes d’appui aux collectivités locales finances locales planification locale coopération décentralisée
Economie politique
• économie africaine
• économie du développement
• économie de l’environnement
• économie internationale
• économie monétaire
• économie régionale économie du travail finances publiques
• politique économique une épreuve sur une matière de section, durée 4 heures, coefficient 3, portant sur .
Administration générale
• administration territoriale et locale, fonction publique, contrôle de légalité, police administrative, maintien de l’ordre et libertés publiques, les élections au Sénégal, techniques d’aménagement du pouvoir au Sénégal, aménagement du territoire, décentralisation et développement local, organisation et contrôle de l’administration, défense civile, défense humanitaire, le domaine de l’Etat.
Diplomatie
• institutions internationales et relations internationales, relations économiques internationales, droit international public, droit et pratiques consulaires, droit et pratiques diplomatiques, paix et sécurité en Afrique et dans le monde, diplomatie économique.
Travail et Sécurité sociale
• droit du travail, gestion des ressources humaines, normes internationales du travail, protection sociale, hygiène, santé et sécurité au travail, droit syndical, politique de l’emploi.
Enquêtes économiques
• législation économique et concurrence, les organisations communautaires de commerce, commerce et développement, théories sur la distribution, régulation du commerce, droit de la consommation, accès des produits au marché, métrologie, normalisation et qualité.
Impôts et Domaines
• fiscalité directe, fiscalité indirecte, droits d’enregistrement, domaines, recouvrement des impôts d’Etat et locaux, conventions fiscale, contentieux fiscal, législation fiscale, conservation foncière.
Trésor
• comptabilité de l’Etat, gestion financière et comptabilité des collectivités locales, recouvrement des recettes publiques, dépenses publiques, finances publiques, le secteur parapublic.

2.2.2. L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury, sur un sujet tiré au sort portant sur l’une des matières d’admissibilité.

Elle vise à apprécier les connaissances et les traits de la personnalité du candidat, liés à sa psychologie, à son comportement et à sa motivation. Elle comprend une préparation de 30 minutes, suivie d’un exposé de 10 minutes, puis d’une interrogation de 15 minutes, coefficient 3.

ARTICLE 2 : Le Directeur général de l’Ecole nationale d’Administration est chargé de l’exécution du présent arrêté qui sera publié partout où besoin sera.